Chevalement puits des mines 15/15bis Image page d'accueil de la section fleurs
Logo ville de Loos-En-Gohelle
Blasons de la ville de Loos-En-Gohelle
 Image e-mail
Ligne séparation
Accueil  Potager  Cluture bio  Fleurs  Faune  Papillons  Oiseaux  Odonates  Insectes divers  Associations

 La taille du rosier

Quand tailler ?

Les variétés remontantes

Elle se fait à la fin de l’hiver, après la chute des feuilles.
En régions tempérées, certains taillent dès la fin de l’automne. Attention toutefois, car les bourgeons partent d’autant plus vite qu’ils sont peu nombreux. Si des gelées fortes et tardives surviennent, le ou les rosiers peuvent en souffrir, parfois de façon irrémédiable.

La sagesse étant de tailler lorsqu'il n’y a plus de gelées à craindre. Elle peut se poursuivre jusqu’en avril lorsque l’hiver se prolonge.
Il vaut donc mieux tailler tard que trop tôt.

Les très vieux rosiers, vigoureux, comme les variétés anciennes, peuvent ne subir que de petites tailles d’entretien.

Je pratique un bon nettoyage dès l’automne, après la floraison. Cela consiste à supprimer les branches que sont mal placées, trop au centre, qui se croisent, ainsi que les brindilles et les branches qui ne sont pas assez fortes. Coupez d'ores et déjà les branches mortes et raccourcissez toutes les branches qui sont encore pourvues de fleurs d’un bon tiers de la longueur, en coupant entre 2 nœuds. A la reprise de la saison suivante, les bourgeons seront plus forts car moins nombreux.

Les variétés non remontantes

Pour celles-ci, la taille s’effectue dès la fin de la floraison, généralement, en août.

Pratique de la taille

  • La taille doit être effectuée avec un outil propre et désinfecté. Utiliser de l’alcool à 90° ou de l’alcool à brûler à cet effet.
  • Le lame plate et plus grosse du sécateur doit être en contact avec la partie qui va être ôtée car elle sera légèrement écrasée. La lame coupante, mobile et plus fine, doit être en contact avec la partie basse de la branche qui va rester en place, elle « guérira » plus facilement.
  • Tailler à 1 cm au dessus d’un nœud.
  • La coupe, une fois terminée, doit être inclinée de façon que l’eau ne puisse stagner sur la blessure.
  • Les grosses branches charpentières, devenues trop vieilles, peuvent être ôtées à l’aide d’un sécateur à deux mains de type ébrancheur.
  • Un « pansement » de cire cicatrisante ne peut qu’être utile au niveau de la coupe des grosses branches.
Positionnement du sécateur lors de la taille
Sécateur

Les rosiers « tiges »

  • Conservez 3 branches pour les plus jeunes rosiers et jusqu’à 7 branches pour les rosiers plus âgés.
  • Plus vous gardez de branches et moins vous aurez de chance d’avoir de nouvelles pousses de remplacement.
  • Les jeunes rosiers sont taillés à 3 yeux. Les branches des plus vieux rosiers peuvent être taillées à 5 yeux.
  • La hauteur du rosier, après taille, doit être comprise entre 20 et30 centimètres.
  • La taille doit être effectuée sur un œil qui part vers l’extérieur.
  • Dégagez le centre du rosier et supprimez les branches trop frêles.

Les rosiers « buissons », les rosiers « nains » et les rosiers SUR tiges « forme buissonnante »

 On ne sait pas toujours ce que nous avons comme rosier dans son jardin. Voici quelques règles générales pour la taille.

  • Privilégiez les nouvelles branches aux plus anciennes, à la condition qu’elles soient bien placées.
  • Supprimez toutes les petites branches inutiles qui affaiblissent le rosier et nuisent à son harmonie.
  • Ne laissez que des branches qui partent vers l’extérieur pour obtenir la forme d’une « coupe » en dégageant tout le centre.
  • Ne laissez pas plus de 5 branches.
  • Les branches de moins d’un centimètre doivent être taillées à 1 œil.
  • Les branches les plus solides peuvent être taillées entre 3 et 5 yeux.

Les cas de rosiers identifiés :

  1. Les polyanthas et hybrides de thé, sont taillés de 20 à 40 cm du sol en forme de godet en dégageant le centre.
  2. Les floribundas et les « roses anglaises » sont taillés à moitié de la longueur des branches si vous souhaitez qu’ils soient trapus. Vous ne coupez qu’un tiers de la longueur si vous souhaitez qu’ils soient élancés.

Les rosiers « grimpants » remontants.

Ils produisent de longues branches qu’il est nécessaire de palisser. Elles produisent des fleurs plusieurs fois dans l’année.
Ils sont généralement installés contre un mur, le long d’une allée ou sur des arceaux cintrés pour former un « porche ».

  • Comme pour les « tiges », les « buissons » et autres.., ils sont taillés en mars.
  • Vous pouvez laisser de 1 à 5 branches charpentières, selon l’ancienneté du rosier.
  • Les rameaux secondaires sont taillés à 5 ou 6 yeux.

Les rosiers « grimpants » non remontants.

  • Les fleurs apparaissent sur les bois de l’année précédente. C’est pour cette raison que ces rosiers sont taillés dès la floraison terminée.
  • On peut conserver de 6 à 7 branches charpentières.
  • Les branches secondaires sont taillées à 2 yeux pour un meilleur départ des nouvelles pousses qui fourniront, par conséquence, une meilleure floraison

Les rosiers SUR tige « forme retombante »

  • Laissez jusqu’à 7 branches, voire plus si le rosier est costaud.
  • Supprimez le bois mort et les branches gênantes à ras des charpentières.
  • Raccourcissez d’une trentaine de centimètres les tiges qui portent des fleurs de l’année précédente.
  • Après les dernières gelées, taillez toutes les longues branches à 30 cm de toute autre culture, obstacle ou du sol.

Les rosiers SUR tige « forme érigée »

Ils sont entretenus comme les rosiers buissons.

Les rosiers couvre-sol.

Ils ne se taillent guère avant l’âge de 3 ans. Et cela ne sera que de la taille d’entretien pour l’aider à s’étaler avec harmonie et supprimer les banches mortes. Si une partie du terrain, autour du rosier est moins couverte, taillez un peu plus du coté opposé.