Chevalement puits des mines 15/15bis Image page d'accueil de la section potager
Logo ville de Loos-En-Gohelle
Blasons de la ville de Loos-En-Gohelle
 Image e-mail
Ligne séparation
Accueil  Potager  Cluture bio  Fleurs  Faune  Papillons  Oiseaux  Odonates  Insectes divers  Associations

 

Différents Fumiers - Compostage - Utilisation

Tas de fumier Tasx de fumier

Le fumier est un élément très important comme amendement de la terre. Vous trouvez dans le commerce des fumiers tout "fait", en sacs. Vous pouvez aussi, c'est plus plus économique, le récupérer dans une ferme et le faire « murir » vous-même. - Cet apport d’humus est indispensable à la vie microbienne de la terre. Il donne un meilleur taux d’oligo-éléments facilitant l’équilibre biologique du sol. - Il permet également d’améliorer sa structure et son PH. En règle générale, le fumier apporte les matières N.P.K à un taux 10 fois inférieur à un engrais chimique. Mais cela est très largement compensé par le fait que nous en amenons un plus grand poids et qu’il est plus riche en humus. Difficile de donner des chiffres N.P.K. car les caractéristiques changent selon que la bête soit en gestation, en lactation ou en engraissement. Cela dépend aussi de la quantité de matière sèche.

Dans le commerce c’est le fumier de cheval qui est le plus souvent proposé.

Dans nos fermes, se sont les fumiers :

  • de bovin (vaches, bœufs…)
  • de cheval
  • d’ovin (moutons, chèvres…)
  • de volaille (poules, dindes, pigeons…)

Fumier jeune

Le fumier le plus bénéfique immédiatement pour la culture est celui qui est au stade de la « minéralisation »(1). Il est nommé actuellement comme étant du fumier « jeune ». Il a 4 semaines de compostage. Il ne consomme pas d’azote au moment de l’épandage. Pendant ces 4 semaines, couvrez-le bien et veillez à ce qu'il ne soit pas sec, arrosez-le si nécessaire. La quantité introduite est plus faible. C’est un engrais rapide. Il est plus propice à un terrain léger qui permet une meilleure oxygénation. La minéralisation est plus forte et peut se poursuivre. NOTA / Nous avons rarement, nous jardiniers, des tas de fumiers qui permettent une minéralisation aussi rapide. Nos petits tas montent moins vite à température, surtout avec du fumier de bovins. Il est meilleur pour une utilisation en début de saison.

Pourquoi composter

Lors du compostage, la température monte entre 50 et 55°, voire 70° avec certains fumiers. Cette montée en température détruit les agents pathogènes qui peuvent contaminer les légumes (Ces agents pathogènes sont beaucoup plus présents dans le fumier de vache et de porc). Une bonne partie de graines d'herbes indésirables sont aussi détruites. Moins la température monte, plus longtemps devra durer le compostage.

  • Il permet de diminuer le volume de 30 à 50%
  • Forte diminution des odeurs, ce qui n'est pas négligeable à proximité des habitations. Cette odeur étant due, en forte partie, à l'ammoniac.

En culture biologique, pour des raisons sanitaires, le fumier jeune doit être épandu 90 jours avant la récolte pour des cultures qui ne touchent pas le sol. Cela passe à 120 jours pour des cultures basses, qui le touche. A l'exception des cultures dites à croissances lentes, comme les pommes de terre tardives ou les choux de Bruxelles. Un fumier composté peut donc être mis au sol peu avant la mise en culture, contrairement à un fumier jeunes qui doit l'être bien avant la mise en culture.

Les différents fumiers

De bovin

Le fumier de vache est un composé de déjections liquides, d’excréments et de paille.
- Il est moins riche que le fumier de cheval ou d’ovin. Mais il est plus riche en humus.
- Il ne peut être enfoui frais. Il est intéressant plus particulièrement pour amender les terres légères. Il est mieux de l’incorporer à l’automne.
- Lors du murissement il chauffe peut, il est dit « froid ».

 De cheval

Il est plus riche que le précédent et présente un équilibre entre matières organiques et matières sèches.
- Il est intéressant pour les terres lourdes.
- Il est plus un fertilisant qu’un amendement. Il chauffe beaucoup, il est dit « chaud ».
- Il est apprécié pour la mise en œuvre de couches chaudes.

 Ovin

Encore plus riche que le fumier de cheval. Il demande plus de temps pour un bon murissement. Bien que possédant plus de matières sèches, il est plus concentré et peut bruler les racines des jeunes plants. Il peut être utilisé après murissement ou mélangé à un fumier plus froid comme celui des bovins pour l’enrichir.

Volaille

Le plus riche en N (azote et P (phosphore).
-Il ne peut être utilisé seul mais mélangé à un autre substrat à raison d’un taux de 10% maximum.
- Il peut aussi être dilué à 5% de façon à faire un purin puis utilisé en un arrosage avant plantation. Il est assez difficile à composter.
- Il faut qu’il soit toujours bien mouillé. Lui donner un peu d’engrais azoté pour accélérer la mise en œuvre, ainsi que de la matière sèche car il en est déficitaire.
- Il peut contenir des germes de salmonelles ou de botulisme et demande d’être entreposé 3 mois après compostage.