Chevalement puits des mines 15/15bis Image page d'accueil de la section potager
Logo ville de Loos-En-Gohelle
Blasons de la ville de Loos-En-Gohelle
 Image e-mail
Ligne séparation
Accueil  Potager  Cluture bio  Fleurs  Faune  Papillons  Oiseaux  Odonates  Insectes divers  Associations

BRF - Bois Raméal Fragmenté

Définition - Élaboration - Utilisation

Origine

  • La méthode du BRF est très ancienne.
  • Elle est employée au Canada, depuis environ 80 ans. En France l’utilisation du BRF est encore bien insuffisante.
  • Il s'agit d'une méthode de culture éco-responsable.

Définition

C’est le résultat du broyage des végétaux, encore verts, issus de feuillus, à l'aide d'un broyeur à végétaux.

Le bois résineux peut être utilisé à un taux maximum de 20% grand maximum. Le bois résineux acidifie le sol, à éviter donc le plus possible hors d’un besoin particulier comme dans la culture de la fraise.

Le broyat des branches vertes, surtout de faibles sections, moins de 7 cm, est très riche en nutriment, sucre, cellulose, protéine et surtout en lignine qui joue un rôle important dans le processus de transformation.

L'incorporation dans le sol reproduit ce qui se passe dans les bois. La terre est colonisée par la Flore de la terre (pédoflore : champignons, micro organismes comme les algues, les cyanobactéries et les bactéries) et de la Faune de la terre (pédofaune : vers, mille pattes, tardigrades et autres animaux minuscules). Ensemble, ils dégradent le bois en le transformant en minéraux qui nourrissent la terre. Le mécanisme devient, comme en forêt, autosuffisant. La faune elle même devient rapidement un "réservoir organique". La terre s'ameublit, devient plus souple.

Comment et quand épandre le BRF

Pour que le processus de transformation démarre, il faut que les champignons puissent se développer. Pour le développement des champignons, il y a tout ce qu'il faut dans le BRF au moment de son épandage. Encore faut-il conserver un bon taux d'humidité du sol et du BRF.

Idéalement les copeaux obtenus sont incorporés dans les premiers centimètres du sol. Mais ce n'est pas une obligation. Vous pouvez mettre en surface, mais dans ce cas il pourra être nécessaire de "pailler" pour que le BRF ne sèche pas et que les champignons puissent se développer. Vous pouvez remplacer le paillage par une couverture de feuilles mortes, voire aussi par un voile d’ombrage. Une autre méthode est de stocker le BRF pendant une période de 2 mois au moins, dans un composteur, avant de l'utiliser.

Le meilleur moment pour épandre est la fin de saison de jardinage. Le temps est plus humide, les pluies plus fréquentes. Le paillage ne devient plus indispensable. Les champignons se développent plus rapidement. Les champignons ont une action nématicide (matière gazeuse, facilement volatilisables et leurs vapeurs ont une densité élevée). Ils secrètent des antibiotiques dont la plante profitera. La plante est beaucoup mieux protégée contre les nématodes (nocifs pour les plantes) qui parasitent les plantes.

La première année, épandre 2 à 3 cm de BRF pendant la période de novembre à février. En mars, incorporez légèrement le BRF. Travaillez ensuite comme vous avez l’habitude de le faire. Le BRF met 3 à 5 ans environ pour se dégrader, selon la granulométrie de départ. Les années après la première utilisation, comblez légèrement en BRF pour compenser la dégradation. Après 3 à 5 maxi, regarnir plus largement, comme pour une première utilisation.

Principes et résultats

 - Le BRF permet, le développement des mycorhizes. Ce sont des champignons qui vivent en symbioses avec les racines. La plante nourrit en sucre les champignons qui, en échange, fournissent des minéraux et de l'eau. Le rendement est fortement augmenté ainsi que la qualité gustative.

- L'accroissement du taux d'humus augmente de 1% sur moins de 10 ans. Pour le même résultat, il faut 50 ans en utilisant du compost et 80 ans avec du fumier.

Une terre mieux aérée :

- Le sol, beaucoup plus fréquenté par les lombrics et autres vers, est mieux aéré. Les vers parviennent à remonter à la surface 2 cm de terre fraiche par an.
- Le BRF est considéré come étant aggradant (contraire de dégradant.)
- C'est un excellent moyen de nourrir votre terre en abolissant totalement l'emploi d'engrais industriel. Le pH de la terre s'équilibre vers un PH neutre.
- Un autre avantage est que cette couverture maintient le sol frais en profondeur. Peu à peu, votre terre s'allège s'enrichit, subit moins de chocs thermiques et de sècheresse.
- Le sol est mieux drainé, moins érodé. Un mètre cube de BRF peut stocker jusqu'à 350 litres d'eau.

Récapitulatif des bienfaits

- Modification du PH de la terre vers un PH neutre.
- Sol protégé de la sècheresse et du gel.
- Rendement optimisé par un taux supérieur de matière organique.
- Moins de mauvaises herbes à racines adventives.
- Les plantes sont plus résistantes et moins sensibles à certaines maladies. Moins de traitements
- Moins de pollution des nappes phréatiques, avec la suppression des engrais.
- Moins de perte de l'azote dus aux lessivages provoqués par les pluies.

Avertissement

  - Pour pouvoir digérer les molécules carbonées contenus dans le BRF, la pédofaune utilise énormément d'azote, ce qui affaiblit la terre de cet élément indispensable au développement des cultures. D’où l’intérêt d’incorporer très tôt le BRF avant la mise en culture de la parcelle pour limiter cela.
- La première année de mise en place de cette technique, il peut donc être nécessaire de faire un apport supplémentaire en azote. Cet azote peut être amené soit par l'adjonction de fumier ou d'un engrais traditionnel organique ou pas. Soit par une mise en culture de légumineuses tels de la luzerne, du trèfle, du lupin des haricots, etc. Soit par l’utilisation de purin riche en azote comme celui de l’ortie, surtout en début de culture .

Broyeur végétaux

- Ci-dessous, le résultat de mon premier broyage de végétaux. Comme je le disais, il n'est pas très fin. Mais bien suffisant pour l'appliquer comme paillage des bandes florales, plants de to- Ci-dessus, mon 1er broyeur à végétaux. Le choix d'un tel engin se fait sur de nombreux critères que je n'expose pas ici. Celui-ci me donne un broyage assez grossier, pas aussi fin que je l'espérais. A voir si un second passage affinerait cela.

-Ci-dessous, le résultat de mon premier broyage de végétaux. Comme je le disais, il n'est pas très fin. Mais bien suffisant pour l'appliquer comme paillage des bandes florales, plants de tomates, cucurbitacées etc. Je verrai bien comment il se dégrade en l'incorporant.

Bois Raméal Fragmenté BRF
BRFsur parcelle du potager